NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

18-12-2018
6ème Rapport sur la Biodiversité en Côte d’Ivoire : Les parties prenantes en conclave pour sa validation

L’article 26 de la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) impose aux parties prenantes l’ayant ratifié de soumettre tous les quatre ans un rapport national. La Côte d’Ivoire bonne élève de cette convention n’a pas dérogé à la règle, elle s’évertue à respecter les délais définis. A cet effet, les acteurs nationaux se sont retrouvés du 17 au 18 décembre 2018 pour achever le document au cours de l’Atelier national de validation du draft du sixième rapport sur la biodiversité au Centre Régional Episcopal de l’Afrique de l’Ouest ( CERAO) aux deux Plateaux –Aghien.


Cette activité a été présidée par Mr ZABI Guillaume, Conseiller technique représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement le Professeur Joseph Séka SEKA. Dans son adresse, il a mentionné que la richesse de la biodiversité ivoirienne mérite qu’une attention particulière lui soit consacrée. « La diversité biologique est un patrimoine culturel qui possède de très nombreux bienfaits indispensables à la vie de l’homme et d’autres espèces. Il est donc de notre devoir de la protéger. Faisons-le pour notre propre survie. Il est certain que seuls des rapports bien renseignés et rédigés, nous permettent d’avoir une idée réaliste de l’état de notre biodiversité. », a-t-il signifié.


Les rapports nationaux périodiques sur la biodiversité décrivent les mesures que les parties prennent pour mettre en œuvre la Convention sur la Diversité Biologique et l’efficacité de ces mesures pour atteindre les objectifs de ladite Convention.


Poursuivant Mr ZABI Guillaume a indiqué que les données du  rapport 2018 de la Côte d’Ivoire seront utilisées pour élaborer  la cinquième édition des Perspectives mondiales de la Diversité biologique. Les informations recueillies à partir de ce fait serviront à l’examen final de la mise en œuvre du Plan stratégique qui sera entrepris à la 15ème Conférence des parties sur la Biodiversité en 2020, prévue en Chine.


L’ONU  Environnement à travers le Fonds pour  l’Environnement Mondial (FEM) accompagne le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable tant au plan technique et financier. Mr Adamu BUHARI , Chargé de programme FEM, a  insisté sur les efforts  effectués par le gouvernement qui méritent de figurer dans le rapport afin qu’ils soient sus par la communauté internationale. Il a recommandé au MINEDD de prioriser les projets de grande envergure afin de bénéficier des financements disponibles du FEM.


Le MINEDD à travers son Point focal Biodiversité, Dr N’TAIN Jeanne a relevé que des consultants ont été recrutés pour produire ce document soumis à l’appréciation d’experts et d’autres organismes. Elle a rassuré que les observations éclairées et analyses pertinentes au document qui sera présenté au Secrétariat de la Convention sur la Diversité Biologique avant le 31 décembre.


La Convention sur la Diversité Biologique émane du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) mis en place en 1992 lors de la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement à Rio (Brésil).


Pour atteindre ses objectifs la Convention a institué l’élaboration des Rapports Nationaux, composante des engagements des parties et la pierre angulaire de l’action nationale dans sa mise en œuvre.


SERCOM MINEDD


AUTRES ACTUALITES


09-01-2019
Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques 2019 : Le lancement prévu ce vendredi

Le Réseau Africain des Experts pour l’écologie (REFACC) compte mettre les bouchées doubles à l’occasion de la 2ème édition des Journées Africaines de l’Ecologie ...


10-01-2019
Le Professeur Joseph Séka SEKA élevé au rang d’Officier de l’Ordre national

Son abnégation pour le travail bien accompli et sa détermination continuent de lui gravir des marches. Le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable est désormais Officier ...

12-12-2018
COP 24/Le ministre Joseph Séka SEKA : ‘’Le temps est venu de rendre opérationnel l’Accord de Paris’’

La voix de la Côte d’Ivoire a résonné le mercredi 12 décembre, à la tribune de la Cop 24, en Pologne, à travers un message fortement ovationné. Segment de haut niveau, ...

10-12-2018
Cop 24 en Pologne : Le ministre Joseph Séka Séka monte au créneau à la tribune de la conférence des ministres africains de l’Environnement.

Les ministres africains de l’Environnement, en marge de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tient à Katowice, en Pologne, ont tenu ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 617
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG