Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

                                   NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINSEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
  › ANASUR
  › FFPSU
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

08-09-2017
Lutte contre les pesticides obsolètes: Un inventaire national lancé en vue de leur élimination

La lutte contre les pesticides obsolètes est une priorité environnementale majeure pour le gouvernement ivoirien ; eu égard au danger qu’ils représentent pour la santé, l’environnement et l’économie. A ce titre, un Projet de Gestion des Pesticides Obsolètes en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI), a vu le jour en 2013 et est sous la tutelle du Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable. Dans le cadre de ses activités, le PROGEP-CI a procédé au lancement de l’inventaire national des pesticides, au cours d’une cérémonie ténue le Mercredi 07 septembre 2017, à l’Espace CRRAE-UMOA d’Abidjan.

Dans son allocution de lancement, Mme KABA Nasséré, Directeur de Cabinet adjoint représentant le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable a insisté sur les dangers que représentent ces pesticides obsolètes. Elle a argué, en effet, que selon l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) l’exposition aux pesticides cause 20 000 décès par an et pas moins de 3 millions de cas d’empoisonnement aigus. Par ailleurs, plusieurs cas de décès et d’empoisonnement sont dus à un maniement incorrect des déchets de pesticides et des récipients. C’est pourquoi, l’Etat de Côte d’Ivoire au plus haut sommet, à travers S.E.M Alassane OUATTARA, Président de la République, a sollicité et obtenu un don du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) d’environ 4,5 milliards, pour la lutte contre ces substances dangereuses. La Côte d’Ivoire, pour sa part, contribue à hauteur de 2,250 milliards soit un total d’environ 6,750 milliards FCFA, dans le cadre de ce projet de gestion des pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire, pour une période de 5 ans, de 2016 à 2021. Mme KABA Nasséré a, en outre, insisté sur l’importance de la mise en œuvre de cet inventaire qui permettra de connaître la localisation exacte des pesticides obsolètes, de les transporter, les stocker et les éliminer, selon les procédures recommandées par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Cet inventaire sera réalisé sous la supervision d’un expert international, par 175 agents phytosanitaires équipés en tablettes numériques et en formulaires-type FAO, mais aussi en matériels roulants tels que des motocyclettes. Ces matériels et équipements ont, à cet effet, été officiellement remis au Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, au cours de cette cérémonie.

Pour sa part, M. SILUE Gnégnéri a, au nom du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural (MINAGRIDR), insisté sur les conséquences des pesticides obsolètes. On retiendra que leur utilisation entraine la destruction des plantations et accentue, ainsi, la pauvreté des producteurs. Par ailleurs, ces produits contiennent des substances actives interdites au niveau international, d’où le risque d’un rejet des produits agricoles à l’exportation avec d’importantes pertes fiscales. Au niveau de la santé, ils provoquent des affections comme le cancer, l’insuffisance rénale, les malformations congénitales. Au plan de l’environnement, ces pesticides obsolètes peuvent contaminer les eaux de surface et souterraines et les rendre impropres à la consommation. Leur utilisation entraine, également, un déséquilibre au niveau de l’écosystème, toujours selon le représentant du MINAGRIDR.

Mme BAKAYOKO Alimata, Point focal Opérationnel du FEM, a réitéré le soutien de son organisation, au gouvernement ivoirien, dans son combat pour la préservation de l’environnement. Elle a expliqué que la mise en œuvre du PROGEP-CI contribuera à n’en point douter à une prise de conscience des dangers liés à l’utilisation des pesticides frauduleux et à leur élimination totale en Côte d’Ivoire.

AUTRES ACTUALITES


19-11-2017
Invitée de la Grande Tribune: Anne Ouloto dit tout au journal Le Patriote

Reçue ce dimanche 19 novembre 2017 au sein de la rédaction du Patriote Mme Anne Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable a croqué avec les journalistes ...

16-11-2017
Le Ministre Ouloto à la signature des mémorandums d’accord CMS à Bonn : ‘’Je réaffirme la volonté de mon pays à œuvrer pour la protection des habitats critiques’’

Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement (MINSEDD) a prononcé hier à Bonn en Allemagne le discours ci-après au cours de la signature des mémorandums ...

15-11-2017
Cop 23 Changement climatique et lutte contre la déforestation: Anne Ouloto partage l’expérience ivoirienne au pavillon marocain à Bonn

Madame le Ministre Anne Désirée Ouloto s’est rendue le mercredi 15 novembre 2017 au pavillon marocain dressé dans le cadre de la Cop 23 de la Convention Cadre des Nations Unies ...

15-11-2017
Environnement:Les élèves du lycée Sainte Marie de Cocody découvrent les merveilles du Parc du Banco

A l’initiative de Mme Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) les élèves du lycée d’élites Ste Marie de Cocody ont effectué une ...

Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 458
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG