NETTOYER C’EST BIEN, NE PAS SALIR C’EST MIEUX !                                                                       "Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l’humanité veut survivre" Albert Einstein                                                                       « Chacun est responsable de la planète et doit la protéger à son échelle. » Yann Arthus-Bertrand                                   

 
   
           
 
    BLOG DU MINISTRE
  › Biographie
  › Communications
  › Agenda
  › Profiloscope

    PRESENTATION DU MINISTERE
  › Historique
  › Missions et attributions
  › Organigramme
  › Partenaires
  › Agenda du MINEDD

    STRUCTURES SOUS TUTELLE
  › OIPR
  › CIAPOL
  › ANDE
      PROJETS ET CONVENTIONS

    BIBLIOTHEQUE EN LIGNE



    ECO TOURISME
L'Ecotourisme en Côte d'Ivoire

 

25-01-2016
LUTTE CONTRE LES POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS / la Côte d’Ivoire renforce les capacités des acteurs nationaux sur les effets des Polychlorobiphényles (PCB)

La Côte d’Ivoire entend se prémunir contre les impacts sanitaires et environnementaux liés à la mauvaise gestion des Polluants Organiques Persistants (POPs), en l’occurrence, les Polychlorobiphényles ou PCB. Pour ce faire, les lundi 25 et mardi 26 janvier 2016, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable a organisé un atelier pour le renforcement de la sensibilisation des différentes parties prenantes nationales aux effets des PCB sur la santé humaine et l’environnement.
Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dispositions de l’Article 10 de la Convention de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants, a permis à Madame KABA Nasséré, Directeur de Cabinet, représentant le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, de rappeler les objectifs de ces assises. « L’objectif est de permettre à ces acteurs d’avoir une meilleure compréhension des impacts sanitaires et environnementaux des PCB pour mieux assurer le relai dans leurs milieux respectifs », a-t-elle indiqué, avant de préciser que la Côte d’Ivoire est détentrice de 40% des transformateurs de la sous-région et qu’environ 3000 sont contaminés aux PCBs. De ce fait, selon la représentante du Ministre Rémi ALLAH-KOUADIO, une sensibilisation des personnes ne serait que bénéfique pour la santé des populations et pour l’environnement.
C’est pourquoi l’émissaire du Docteur Rémi ALLAH-KOUADIO a exhorté les participants à participer activement à l’atelier et à faire des contributions de qualité. Pour terminer ses propos, Madame KABA Nasséré a réitéré la reconnaissance de l’Etat de Côte d’Ivoire aux différents partenaires que sont le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), ainsi que le Centre Régional des Conventions de Stockholm et de Bâle de l’Afrique Francophone (CRCBS-AF), pour leur appui en vue de la mise en œuvre du projet en Côte d’Ivoire.
Pour sa part, le Directeur du Centre Régional des Conventions de Stockholm et de Bâle de l’Afrique Francophone (CRCBS-AF), Monsieur Michel SECK a félicité le gouvernement ivoirien pour son engagement dans le programme du Centre Régional et les efforts consentis, ainsi que les actions entreprises pour la gestion écologiquement rationnelle des POPs et spécialement des PCBs. Il a assuré, par ailleurs, de l’engagement de son institution à faire tout ce qui est possible pour appuyer la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de ce programme.
La Côte d’Ivoire a adhéré en 2011 au projet régional de gestion rationnelle des Polychlorobiphényles (PCB). A ce titre, elle a réalisé une partie de son inventaire de 2012 à 2014, soutenu par un Plan National d’Elimination, d’un projet de décret portant gestion rationnelle et a procédé le 20 mars 2015, au premier enlèvement des transformateurs contaminés au PCB et hors-service.

AUTRES ACTUALITES


10-12-2018
Cop 24 en Pologne : Le ministre Joseph Séka Séka monte au créneau à la tribune de la conférence des ministres africains de l’Environnement.

Les ministres africains de l’Environnement, en marge de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se tient à Katowice, en Pologne, ont tenu ...

09-12-2018
Participation de la Cote d’Ivoire à la COP 24 : Un agenda très chargé pour le Professeur Joseph SEKA SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Chef de la délégation ivoirienne

Pour porter la voix de la Côte d’Ivoire à la 24ème Conférence des Parties (COP 24), le Professeur Joseph Séka SEKA, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, après plusieurs heures ...

07-12-2018
COP 24 : La délégation ivoirienne défend ses projets

La 24e Conférence des parties à la convention cadre des Nations ...


28-11-2018
4eme Salon International de la Géomatique : Les changements climatiques au cœur des réflexions

« Les ...


Suivant Dernier
page 1 à 4 sur 613
 
   
 
 
©- 2011 Tous droits réservés Ministère de l'Environnement et du Développement Durable
Conception : CICG